• Pascal Marquis

Comment Choisir la Bonne Chaussure / Botte de Plein Air?

Aujourd'hui, je te parle d'un sujet dont j'avais le goût de te parler depuis longtemps. Je vais te parler de soulier et de botte. Tu ne le savais peut-être pas, mais je plus de soulier dans mon garde-robe que certaine acheteuse compulsive de beau petit soulier. J'ai des souliers et des bottes pour faire pas mal de tout.

Chaque soulier et chaque botte ont leur spécialité et je veux toujours avec ce qui ce fait de mieux dans les pieds selon l'activité que je fais. Mais avec tous les choix disponibles, ça peut-être difficile de s'y retrouver quand on commence dans le domaine. C'est pourquoi j'ai fait cette vidéo pour t'aider à t'y retrouver entre les souliers de randonnée, les souliers de course, les souliers de trail, les souliers de boue et même les bottes.

Bonne écoute! 😀

Pascal Marquis

Ne manque pas les prochaines vidéos, inscris-toi juste ICI.

Tu peux aussi t'abonner à ma chaîne YouTube.

Et me suivre suivre sur Facebook. -

Supporte-moi ici

Visite ma Boutique

Ma chaine How To

Mon Instagram

J'utilise la musique de Artlist

J'édite mes photo avec Luminar

Utilise mon code Promo ''PASCAL''

Pour en savoir plus sur l'équipement que j'utilise

pour faire mes vidéos, viens voir juste ici.

Voici les articles que je t'ai présenté dans cette vidéo.

Clique sur les immages pour consulter le produit en ligne.



Mon soulier passe partout (cross country)

Salomon Xa Pro 3D GTX






Mes souliers de boue

Salomon Speedcross














Mes souliers de course à obstacle

Asics Gel-Fujitrabuco Sky (successeur du Asics Fuji Racer)
















Mes Souliers de course

Asics Gel Nimbus



















Mes soulier de glace

Salomon Spikecross














Mes soulier de neige

Salomon Snowcross





















Mes bottes passe partout

Lowa Camino GTX


















Mes botte d'alpinisme

La Sportiva Nepal Evo





















mes bas


Farm to Feet / Damascus





















Petit Smartwool


















Gros Smartwool






















Les accessoires


Lock Laces



















Sèche Botte / gants Little Hotties



















Crampon de botte























Magasine directement chez Salomon




suggestion de vidéo



















Tu préfère lire?

Voici la vidéo en format texte.


Aujourd’hui, je vais te donner mes meilleurs conseils pour choisir ce qui te convient le mieux à TES pieds, pour ta prochaine sortie plein air.


Oh ça faisait longtemps que je voulais la faire celle-là. Et je me suis décidé à le faire dernièrement parce que j'ai un ami qui s'est mis à faire de la montagne et il a eu besoin de certains de mes conseils pour faire son choix. Et je me suis rendu compte que... Ouais quand tu commences dans le domaine, avec tout le choix qu'il y à, il y a de quoi être très ambiguë.


Est-ce que tu veux des souliers ou des bottes?

Et dans les deux cas, quel type de soulier, et quel type de botte.


Ça fait maintenant 7 ans que de marcher en nature et en montagne est mon sport favori. J'ai fait des centaines d'ascensions de montagne. En été, en hiver, sous la pluie, dans la boue, sur la roche, sur le gravier, dans la neige en traversant des rivières et avec un gros sac sur le dos. Et comme t'as pu le remarquer, j'ai un éventail de choix de soulier avec moi aujourd'hui. C'est pas un magasin qui me les prêter pour faire ma vidéo, c'est vraiment tout à moi alors oui, je les ai vraiment tous bien testés et je sais de quoi je parle.

Alors aujourd'hui on va faire un tour de toutes les options qui s'offrent à toi. Parce que j'aimerais bien ça te dire prend ça c'est ce qui ce fait de mieux. Mais malheureusement, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Parce qu'il y a tout plein de facteurs à regarder, ce qui est le mieux pour moi, n'est pas forcément ce qui est le mieux pour toi... Et c'est pas pour rien que j'ai autant de choix à porter de la main.

On va parlé de poids, de respiration, d'étanchéité, de taille, de protection, de bas, d'isolation, de soutiens de la cheville, de rigidité, de crampon, de frottement, de durée de vie, de prix et probablement même d'autres choses en cours de route.

On va d’abord commencer par diviser botte et soulier. Chacun ont leur avantage et leur inconvénient. Niveau légèreté le soulier l’emporte haut la main. Et pour vrai quand tu pars faire une grande randonnée, le poids de ce que tu te mets dans les pieds peut faire une grande différence. Il y a un diction qui dit qu’un kilo dans tes pieds en vaut 5 sur ton dos. Ça peut sembler intense, je pense pas qu’il y est une étude qui l’est démontrer, mais ça me semble très vrai. À chaque pas que tu fais, tu dois soulever la charge de ce que tu as dans les pieds. Et c’est le même principe qu’avec le sac que tu as sur le dos. Sur les premiers 100M ça ne se semble rien, mais après 5km tu commences à t’en rendre compte, après 10km ça commence à te déranger et après 20km tu le subis. Certes dans le cas de la botte, la lourdeur est un mal pour d’autres biens qu’on ne va pas tarder à voir, mais il ne faut vraiment pas sous-estimer le poids parce que c’est un facteur majeur. Marcher ou courir dans un soulier qu’on ne sent pratiquement est une véritable jouissance.


Mais quand je me suis mis à faire de la montagne, j’ai choisi la botte pour une seule et bonne raison… Ce qui nous amène à notre deuxième point de comparaison, le support de la cheville. Il faut savoir que quand j’ai commencé à faire de la montagne, je n’étais pas ce qu’il y avait de plus en forme. J’étais obèse. Si t’es vraiment pas en forme, peut-être que ça peut être une bonne idée pour toi de te mettre des bottes dans les pieds si tu vas en montagne. Ça arrive à toute le monde, tu marches dans un sentier, tu mets ton pied sur une roche qui est moins stable que prévu, ou tu trébuches et… Tu passes proche de refouler la cheville. Heureusement comme là plupart du temps ça fait juste passer proche parce que… Ça ne m’est jamais arrivé, mais revenir sur ses pas sur 10km après s’être refoulé la cheville… Ça doit être un véritable cauchemar. Eh bien avoir une botte va t’aider à réduire ce risque de foulure parce que ta cheville sera bien supportée. Alors si t’est vraiment pas en forme, mettre une botte va te permettre de te protéger, pendant que tu renforcé chaque membre de ta jambe pour éventuellement plus en avoir besoin. Mais bon les bottes c’est pas seulement pour les gens en très mauvaise forme physique. Si tu pars sur une grande aventure ou tu feras 20 à 40 kilomètres par jours avec un gros sac sur le dos, la botte, qui te donne un bien meilleur support, te permettra de sauver de l’énergie en évitant à ta cheville une bonne charge de travail. Le poids de ton sac se répercute jusqu'à tes pieds alors oui, quand t'es chargé, une botte c'est génial.

Parlons d'isolation maintenant.

En hiver la dernière chose que tu veux c'est d'avoir les pieds gelés. Et il n'y a rien de mieux qu'une bonne paire de bottes pour te tenir au chaud. Attention par contre, tu ne veux pas avoir chaud au pied en été, et te mettre à transpiré comme un tata, parce que si t'es parti pour plusieurs jours et que tes pieds sont toujours humide... Il plein de bactéries qui vont se développer et qui dit bactérie dit champignon. Alors l'isolation c'est bien, mais seulement quand tu en as besoin.

Durée de vie maintenant

Ici encore les bottes l'emportent. La plupart des manufacturiers de soulier recommandent de les remplacer entre 600 et 800km quand on parle de course pour éviter les blessures. Personnellement je les utilise pour courir jusqu'à ce que je commence à ressentir qu'ils deviennent moins efficaces. Ce qui me semble tout de même juste comme moyenne... Peut-être que je pousse un peu plus loin jusqu'à 1000km disons. Mais mes souliers ont tous droit à un prolongement de vie comme soulier de tous les jours et de petite marche, ou comme soulier d'intérieur. Pour ce qui est des bottes maintenant, quand tu achètes des bottes de qualité d'une compagnie respectable comme ceux-ci de Lowa, une fois qu'ils sont bien usés tu peux payer 150$ pour les faire remettre à neuf. À ce prix la botte est renvoyée en Allemagne, les semelles extérieure et intérieure sont remplacées, tout comme le contour de caoutchouc, et les lacets, et le revêtement est retraité. Pas mal pour une bonne qui vaut 420$ à l'achat. Et c'est la même chose pour leurs bottes qui se détaillent jusqu'à 1300$

Mais bon... Malgré tout les avantages qu'une botte peut offrir, la grande majorité du temps quand je vais faire un tour en montagne, c'est une paire de souliers que je vais mettre. Comme je l'ai dit au début, la légèreté est un point vraiment très important.

Ma paire de bottes fait 1550g la paire sois à peine plus du double que mes souliers que j'utilise le plus souvent, à 760 Gram la paire. Ça, l'air de rien dit comme ça, mais ça fait une grosse différence.

On va maintenant faire le tour de chacun de mes souliers et je vais t'expliquer pourquoi j'ai choisi chacun d'entre eux, avec leurs avantages et leur inconvénient que j'ai pu me rendre compte en les utilisant sur de nombreux kilomètres, et ce depuis des années.

Commençons par ce fameux soulier que je porte pratiquement tout le temps. C'est ce que je me mets dans les pieds depuis... Je ne sais pas combien d'années. Ça doit être ma 10e paire du même modèle. C'est le soulier que je mets presque tout le temps. Quand je sors prendre une marche autour de chez moi, quand je vais faire l'épicerie, quand je vais marcher dans un sentier et à peu près tout le temps quand je vais faire une montagne entre le printemps et l'automne. C'est un soulier qui entre dans la catégorie ''de randonnée''. Je l'appelle mon soulier cross country parce qu'il est bon pour à peu près tout... Sauf pour courir. Là il n’est vraiment pas bon pour ça. Ça manque de coussin pour absorber les impacts. C'est le soulier parfait pour la plupart des montagnes quand tu ne sais pas vraiment sur quel type de terrain tu vas t'aventurer. Sur la terre, le gazon la roche c'est merveilleux. La semelle est équipée de crampon peu prononcé ce qui te permet d'avoir une très bonne adhérence sur la terre et le gravier, autant que sur les grosses roches ou toute surface plate. Chaque extrémité de la semelle est pensée pour t'empêcher de glisser quand tu grimpes sur la pointe de tes orteils ou que tu descendes sur tes talons. Si tu essais de monter dans la boue... Bon tu vas y arriver, mais ce n’est vraiment pas ce qu'il y a de mieux, tu vas déraper c'est certain. Le bout du soulier est fait de sorte que tu puisses t'enfarger dans une bonne grosse roche sans te casser les orteils. Ça c'est vraiment un point à ne pas négliger quand tu te cherches un soulier pour aller te promener sur des sentiers en nature. La rigidité de la devanture c'est vraiment très important. À moins que tu sois maso et que t'aimes ça perdre tes ongles d'orteil? Niveau imperméabilité bon. Tu va voir c'est assez impressionnant. Si tu marches dans une bonne grosse flaque d'eau accidentellement il n’y a absolument rien qui va rentrer. Mêmes choses si tu marches dans la boue. Parfois tes souliers vont peut-être même rester propres.

La surface est assez répulsive. Alors c'est parfait si tu veux faire une sortie ou tu prévois rester au sec. Parce que bon, sa répulsivité et son imperméabilité à quand même ses limites. Et si l'eau finit par s'infiltrer, ça va être encore plus difficile de la faire sortir que ça l'a été de la faire rentrer.

En passant si tu regardes dans la description je t'ai laissé un lien vers chacun de mes soulier et botte si jamais tu souhaites les commander en ligne. Je te recommande toujours d'acheter en magasin parce que tu peux les essayer avant d'acheter, mais bon, si tu habites loin de la ville c'est possible que tu préfères commander en ligne et utilise l'option de retour au besoin.

Tu vas remarqué la plupart de mes souliers sont de la marque Salomon. Ça ne veut pas dire que c'est la seule bonne compagnie qui fait de soulier loin de là. Si mes souliers sont majoritairement des Salomon, c'est pour 3 raisons.

1 Ce qui est génial chez Salomon, c'est qu’à peu près tous leurs souliers ont à peu près très exactement le même moule. Ça veut dire que peux importe quel soulier je mets, mon pied est déjà adapté. Je chausse du 9.5, je n’ai même pas besoin d'essayer ma prochaine paire, j'ai juste à prendre du 9.5 de n'importe quel modèle de Salomon, je sais que mon pied sera déjà bien habitué. Tu sais les premiers jours que t'as un nouveau soulier et que t'es pas convaincu parce que ton pied est pas encore habituer. Ça ne m'arrive jamais chez Salomon. Mais bon, moi je les trouve vraiment très confortables. Mais ça peut être différent pour toi. Les pieds ne sont pas tous faits pareil.

2. Les lacets.

Non, mais sérieux des lacets... Une fois que tu t'es mis à chausser du Salomon, c'est certain que tu ne veux jamais revenir en arrière. On va se le dire, en plus d'être chiant à attacher et détacher des lacets c'est vraiment très laid en plus que tu puisses les accrocher et t'enfarger dedans. Chez Salomon, tu ne vois jamais de fameux surplus de lacets avec une boucle sur les souliers. Le mécanisme est rangé juste ici dans la languette. Il suffit de tirer pour serrer et ajuste la braquette pour plus que ça bouge et on resserre le tout. Pour lousser on retient la corde et on remonte la braquette. C'est tout. Ça doit faire au moins 10 ans que je chausse du Salomon et depuis je trouve que le système de lacet sur mes autres souliers est vraiment très archaïque.

3. C'est une compagnie Français que j'aime beaucoup parce qu'ils font des beaux produits innovants et de qualité. La seule chose qui est dommage c'est que la majorité de leur production est en Asie.


Soulier suivant... Le Salomon Speedcross Comme tu peux le voir c'est à peu près le même soulier que le précédent. C'est vraiment à peut-prêt toute la même chose. La grande différence c'est au niveau de la semelle. On à une semelle à crampons. Et attention la semelle à crampons, j'ai l'impression qu'il y a plusieurs personnes qui la choisisse à tort. Quand tu choisis des souliers à crampons comme ça c'est que 1, tu vas courir. Ce n’est pas des souliers de marche. Oui tu peux marcher avec, mais ça ne sert absolument à rien. Le but d'un crampon comme ça c'est de courir sur la terre, le gravier ou dans la grosse bouette. C'est fait pour t'empêcher de déraper quand tu grimpes pour t'éviter de faire des pas inutiles et monter le plus vite possible. Et c'est aussi pour te permettre d'arrêter le plus rapidement sur des terrains mous. Comme tu peux le voir, les crampons sont vraiment orientés pour t'aider à te propulser la montée à l'avant et optimiser pour t'aider à freiner lors des descentes à l'arrière. Eh oui c'est un de mes souliers les plus sales parce que je le mets seulement dans les terrains les plus dégeulace comme quand je fais une spartan race ou n'importe quelle course à obstacles où ils ont l'habitude de s'installer dans des pistes de ski, donc un terrain de terre et de gazon, ou ils ajouter souvent beaucoup d'eau pour rendre le tout glissant. Si je vais faire une course à obstacles de plus de 15 km, je ne me pose pas la question c'est ça que je prends. Et vraiment prend pas ça si tu ne prévois pas courir avec ou si tu ne vas pas dans des sentiers boueux. Si tu finis par aller sur un sentier où tu marches majoritairement sur de la grosse roche, tu vas avoir moins d'adhérence qu'avec un soulier de randonnée et tu vas les user super vite. Ah dernier point. Quand c'est mouillé, l'eau entre relativement facilement... Mais elle ne ressort jamais complètement. Alors oui, si je vais dans l'eau, ça va faire (splash splash splash) pendant quelques kilomètres.

Ce qui nous emmène au soulier suivant. Les Asics Fuji Racer. Bah oui, pas des Salomon. On sait au premier coup d'oeil que c'est des Asics parce qu'ils sont très laids. Non, mais on va se le dire, Asic font des excellents souliers, mais je ne sais pas pourquoi on dirait dirait que des souliers laids voir même parfois affreux, c'est leurs marques de commerce. Mais bon comme tout leur soulier ils sont extrêmement légers. Ah! Les lacets ce n’est pas ceux d'origine. Ça c'est une compagnie qui s'appelle Lock Laces qui fait ça. Ça donne un peu le même principe Salomon, mais en peu plus grossier. C'est quand même mieux que de devoirs faire ses lacets. Mais bon ce qui est vraiment merveilleux de ces souliers-là, c'est la façon dont ils traitent l'eau. C'est les souliers les moins imperméables du monde. Écoute si jamais il y a un seul goute de pluie qui tombe sur ton soulier... À va se rendre à ton pied c'est certain. Ce n’est pas compliquer toute eau qui entre en contact avec ton soulier vas ce rendre à ton pied à coup sûr. Là tu te demandes ce qui est génial là dedans. Eh bien c'est que l'eau est immédiatement expulsée. Pour vrai tu peux traverser une rivière avec et 10 pas plus loin 95% de l'eau va être parti. Au 50e pas il va rester que de l'humidité qui va finir par sécher parce ton pied est pratiquement aussi aéré qu'un que dans une sandale. Tu vois la semelle est imprégnée d'une panoplie de troue pour laisser l'eau descendre. Et ensuite, ça je peux pas le montré parce que c'est dans les profondeurs du soulier, mais il y a un système de drain qui fait évacuer l'eau après chaque pression de ton pied par les troue de chaque côté du soulier. Ouais. Par contre, je ne mets pas ça pour courir plus de 10km. Il n'y a pas assez de coussins pour absorber. Ce soulier est maintenant discontinué, il semble avoir été remplacé par le ''fujitrabuco sky'' qui offre le même type de technologie de drainage. C'est les souliers que j'utilise pour faire des courses à obstacles de petite distance. Avec ces souliers-là je trouve ça toujours très drôle parce que je vois la plupart des autres coureurs contourner les trous d'eau et moi je m'amuse à sauter dedans. Et quand ça fait deux kilomètre que je n’ai pas vu d'eau et que je cours les pieds bien au sec, je trouve ça vraiment drôle d'entendre plein de splash splash splash autour de moi. C'est vraiment un soulier extraordinaire.

Soulier suivant... Le soulier de course par excellence.

Eh oui, il est très laid... C'est un Asics! Et attention lui aussi est souvent utilisé à tort. Ça, c'est le meilleur type de soulier pour courir. Et par courir je veux dire, faire un jogging, un sprint, un 10k, un demi-marathon ou même un marathon si tu veux. Mais ce n’est pas le soulier que tu veux pour aller en montagne. Premièrement parce qu’il n’y a absolument aucune protection à l'avant alors tu va te briser les orteils sur la première roche de travers à venir. Deuxièmement parce que quand tu regardes la semelle en dessous... Bon OK on voit que ce soulier a définitivement terminé sa vie parce qu'il est très usé. Je ne devrais plus l'utiliser pour courir des grandes distances où je risque de me blesser. Mais ça c'est uniquement parce qu'il à depuis longtemps passé le cap des 1000km. Parce que c'est le soulier que j'utilise pour aller courir dans la rue autour de chez moi. Mais en montagne tu vois bien qu'il n'y a absolument aucun crampon pour bien adhérer aux surfaces molles. Le dessous du soulier est fait un peu comme une gomme. Il est fait pour bien épouser l'asphalte, le béton ou une grosse roche. Avec ce soulier là tu peux te donner une grosse poussée pour partir avec une grosse accélération, et il ne dérapera pas d'un seul millimètre. S’il y a de la petite garnotte par terre elle va être absorbée dans le soulier pour qu'il y soit la plus grande surface du soulier qui soit en contact avec le sol. Et la force au soulier chez Asics, c'est vraiment la légèreté. Leur soulier ne pèse pratiquement rien. Et dans le cas de ceux-ci je serais prêt à dire que c'est les souliers les plus confortables que j'ai achetés. Quand je mets met pied là dedans, j'ai l'impression de porter un nuage au pied. Ce n’est probablement pas pour rien qu'ils ont nommé le modèle Nimbus. C'est léger, confortable et aéré. Mais attention, plus un soulier est aéré, plus l'eau entre facilement. Si tu marches accidentellement dans un flac, oui tu vas avoir les pieds mouillés instantanément. L'aération c'est un couteau à double tranchant. Quand l'environnement est sec, c'est génial, ça laisse tes pieds respirer et ça empêche l'humidité de s'installer.. Ça la laisse même s'évacuer. Quand c'est un peu mouillé là c'est moins agréable, parce qu'avec un soulier plus étanche l'eau n’entrerait probablement jamais, mais avec un soulier aéré comme celui-là, mon pied va finir par être mouillé. Par contre si l'eau finit par entrer dans le soulier plus étanche, souvent tu préférerais avoir un soulier aéré parce que ça sèche beaucoup plus rapidement.

Parlant de séchage.

C'est vraiment important quand tu reviens d'une sortie bien mouillée, tu ne perds pas de temps à les faire sécher. Parce que ce n’est pas long que les bactéries vont s'installer là dedans, tout comme les odeurs. À la maison, j'utilise ça. C'est génial pour faire sécher les souliers, les bottes et les gants. Je mets ça là dessus et je tourne la roulette du minuteur qui se rend jusqu'à trois heures, alors une fois que ces partis, je peux l'oublier ça va arrêter tout seul. En voyage je laisse mes bottes le plus ouvertes possible et je les installe à un endroit bien aéré ou je me trouve un séchoir à cheveux.

Attention à la chaleur par contre il ne faut pas en abusé tu pourrais faire rétrécir des composantes de ton soulier.

Bon... On retourne au soulier maintenant.

Le Salomon Spikecross Ça s'en est un que j'aime vraiment beaucoup. Quand un soulier te permet de faire des choses extraordinaires grâce à sa technologie très spéciale, qui le démarque de tous les autres souliers parce qu'il est vraiment très bon dans un domaine en particulier... Ça me rend vraiment très fier de mon achat. Et qu'est qu'il a de spécial celui-là? Ses crampons. Presque identique au Speedcross qu'on a vu un peu plus tôt, mais avec des crampons à glace supplémentaire. Et ça fonctionne comme un charme. Les gros crampons en caoutchouc me permettent de grimper dans la neige sans déraper. Tandis que les clous eux font une adhérence incroyable sur la glace. Que ce soit une couche de glace cachée sous la neige ou de la belle glace noire sur l'asphalte... L'adhérence est parfaite. Sans blague je serais 100% à l'aise de partir en courant et de me lancer sur une patinoire pour ensuite freiner brusquement. J'ai une confiance absolue en ces souliers. C'est avec ces souliers que je vais courir en montagne l'hiver, et que je vais courir dans mon cartier, même quand c'est très glissant. Bien isolé, et très imperméable. Oh et comme c'est des souliers que tu risques de mettre pour marcher dans la neige, tu vas les garder très très longtemps, parce que la neige, ça abime pas mal moins que de l'asphalte. C'est fou ces souliers ont au moins 300km à leur actif on dirait toujours des neuf. Le seul point négatif à ce soulier c'est que si je me mets à marcher dans une bonne couche de neige, la neige va finir par entrer par le dessus du soulier alors c'est surtout fait pour rester dans la rue ou sur un sentier déjà taper. Mais... Mais... Il y a une solution à ça.

Le Salomon Snowcross

Qui est exactement le même soulier que le spikecross, mais avec une couche supplémentaire pour complètement empêcher la neige de rentré. C'est absolument génial! Avec ça je vais m'amuser a faire du hors sentier dans la grosse poudreuse. Bon, les deux souliers ont quand même leurs limites. Et c'est au niveau de la température que ça se passe. Oui ils sont mieux isolés qu'un soulier normal, mais ce n’est pas aussi bien isolé qu'une botte. La raison est simple, ça demeure avant tout des souliers de course. Je vais le prendre pour aller courir un 15km en montagne sans problème, je l'ai déjà fait et ça super bien été. Mais quand je vais courir, je ne m'arrête pas alors je me garde au chaud tout le long de mon parcours. Alors... Si il fait vraiment froid... Et je suis Canadien hein alors pour moi ça veut dire... Si il fait plus froid que -15, eh bien ça ne sera définitivement pas mon choix pour aller marcher en montagne, en planifiant arrêter par ci pas là pour manger et observer la vue.

Pour les vraies journées d'hiver, ça prend une botte.

Et pour une botte est pas peur de mettre beaucoup d'argent dedans. Une bonne botte tu peux voir ça comme un investissement. Ça dure beaucoup plus longtemps qu'une paire de souliers. Et comme je disais au début, quand cette paire de bottes sera bien usée, je vais très certainement les faire remettre à neuf. Contrairement au soulier qui sont malheureusement des produits jetables fabriqués en Asie. Les bonnes bottes fabriquées par une compagnie comme Lowa sont de produit durable et réparable. Contrairement aux compagnies de soulier qui change de modèle une à deux fois par année, quand Lowa crée un modèle de botte, il reste longtemps. Cette botte-là je l'ai acheté il y a maintenant 5 ans, et elle est toujours sur les tablettes des magasins. Quand tu achètes un produit fabriqué à la main en Allemagne, tu sais que tu achètes un produit de qualité. Et quand tu mets ton pied dedans, tu reconnais très bien que t'as acheté un produit de qualité. Ces bottes-là m'ont amené au sommet de nombreuse montagne en suisse et en France et jusqu'au sommet du Mont Blanc, en plus de plusieurs montagnes au Canada et aux États-Unis en hiver. C'est la botte que je vais mettre quand je pars avec un sac bien chargé, quand je vais marcher en montagne en hiver, ou quand je vais faire du bush walk. C'est-à-dire un trajet en montagne sans sentier. Tu sais jamais vraiment où tu vas mettre les pieds. Souvent il y a plein de petites branches par terre et des mauvaises herbes. Alors la botte offre une excellente protection contre un peu tout. Dans le cas de celle-ci elle est complètement imperméable, je n’aurais pas peur de mettre mon pied dans un bon trou d'eau et de le laisser dedans, tant que ça monte pas plus haut qu'ici. Parce que là ça peut commencer à s'infiltrer.

Dans le cas des bottes, il y a deux types...

Les molles... Qui n’est pas si moux que ça quand tu compares avec un soulier de course, mais quand même beaucoup plus moux que celle-ci. Ici il n’y a vraiment rien à faire, ça ne pliera jamais, c'est aussi rigide qu'une botte de ski.

La grande différence entre les deux c'est que celle-ci c'est une botte de randonnée, alors que celle-ci c'est une botte d'alpinisme. Tu peux la prendre pour aller faire des plus petite montagne quand même, mais... c'est un peut extrême comme botte. Mais c'est quand même une excellente botte. C'est fabriqué à la main en Italie par La Sportiva et oui... C'est le seul choix de couleur.Il y a une chose qui m'a toujours impressionné de cette botte-là.Il y a un temps où je ne portais que ça, été comme hiver et... La journée la plus chaude je n'ai jamais transpiré une goute, et par la journée la plus froide d'hiver, je n'ai jamais eu ne serait-ce un peu froid.C'est vraiment incroyable.Le grand avantage de la rigidité de la botte c'est que les montées sont beaucoup moins excitantes.Tu plantes la pointe de ton pied où tu veux. Et quand je te dis que tu la plantes t'as pas à avoir peur, c'est pas un cap d'acier, mais presque. Tu peux juste pas te faire mal au pied avec ça. Et une fois que la pointe de ton pied est plantée, ça te fait un super appui pour monter. Ça devient pratiquement comme monté un escalier. Si tu montes une grosse roche et qu'il y a la moindre petite fissure qui dépasse, c'est parfait, tu as ton appui et tu peux montrer. Autrement tu devrais bien appuyer ton pied sur toute la surface et tes mollets travailleraient beaucoup plus fort. MAIS!... Autant c'est agréable pour grimper... C'est incroyablement pénible pour la descente.

Quand tu descends une montagne, tu fais généralement des petits pas pour minimiser les impacts, et tu descends sur la pointe des pieds pour en absorber encore plus. Par contre cette botte là tu le vois dans son architecture elle est inclinée vers l'avant. En position de monter. Et comme elle bien rigide... Tu comprends que ça dérange à la descente.

Bon c'est certain qu’il y a des façons d'attacher ses bottes pour favoriser la descente et ça j'y reviendrai dans une autre vidéo plus tard il y a déjà assez de choses à couvrir aujourd'hui alors oublis pas de t'abonner pour être certain de pas manquer cette future vidéo.

Bon.

Maintenant va venir le temps pour toi de magasiner ton soulier et/ou ta botte. Alors avec tout ce que je viens de te présenter comme type de chaussure, pose-toi certaine question pour faire un bon choix. Sur quel type de terrain tu vas t'aventurer. Quelle distance que tu vas parcourir. Est-ce que tu vas être chargé. Dans quel type de météo tu t'aventures. Et c'est possible que tu aies besoin de plusieurs types de souliers. Ce n’est pas pour rien que j'en ai autant. Et pour vrai, oui bon OK je les ai achetés a peu prêt toute la même année, mais ça fait longtemps maintenant que j'en ai pas acheté. À part ceux-là que j'utilise à peu prêt tout le temps. Mais ça reviens pas plus cher. Parce qu’au lieu d'avoir une paire de souliers que je change aux 6 mois, j'ai ai 15 que je garde très longtemps parce que comme je les alterne je les use beaucoup moins vite. Oui bon il y en a d'autre que je t'ai pas montré.

J'ai mes souliers pour faire mes cross fit à l'intérieur. Ils sont super beaux, mais je ne métrais jamais ça pour courir ou pour faire de la montagne ce n’est pas bon.

J'ai mes souliers propres pour quand je vais voir des amis ou de la famille. Et SVP, ne va pas faire de la montagne avec ça. En plus de te blesser, tu vas salir tes beaux souliers.

J'en ai encore quelques autres qu'on n’a pas vraiment besoin de les voir.

Mais bon, tout ça pour dire que, si tu vas voir les modèles de soulier que je t'ai présentés, tu vas voir qu’il n’y a aucun modèle de soulier en bas de 100$. Et oui on tourne souvent plus près du 200$ C'est possible que tu trouves ça dispendieux, et si c'est le cas, je te recommande d'aller voir une vidéo que j'ai faite qui s'intitule ''Je ne suis pas assez riche pour me permettre des produits bon marché''. C'est une vidéo dans la quel j'explique ma philosophie qui, j'en suis convaincu, me fait sauver de l'argent en achetant des produits de qualité, et par le fait même souvent plus dispendieux, tout en profitant d'un produit beaucoup plus agréable à utiliser.

Tu peux voir la vidéo juste ici.

Bon, alors quand tu essaies un soulier... Premièrement arrive avec le type de bas que tu prévois utiliser ton soulier pour avoir une bonne idée de quoi ça va avoir l'air quand tu vas l'utiliser.

Ah bon... Avant de parler de ça, on va parler de bas.

Niveau bas, il y a deux compagnies que j'aime vraiment beaucoup. C'est SmartWhool et Farm to feet. Farm to feet sont pas très répandu dans le monde et on ne les retrouve que dans très peux de magasin. J'aime pas mal tout leur bas. Et ils en ont vraiment de toutes les sortes du tout petit au très grand. Ça, c'est mes bas de ski. Mes bas de compression pour les activités très demandante, ça permet d'éviter des crampes. Des bas chauds. Des bas cute pour la maison. Et! Celui où je voulais en venir, le fameux Damascus. Un bas qui se porte quand même assez serrer. Justement excellent pour la circulation du sang. C'est drôle dit comme ça, mais oui des bas de compression ça aide à bien faire circuler ton sang. Et attention c'est tout le contraire quand tu attaches tes souliers trop serrer. Et ce bas-là c'est un véritable chef-d'oeuvre. Il est d'une complexité de tissage incroyable. Il fait une compression au bas du mollet et ce désert un peu au niveau du pied. Le tissu à l'arc du pied est plutôt mince, mais relativement cousiné dans la région du talon et des orteils pour réduire les fortement et et... regarde-moi la belle série de coussins sur le dessus du pied pour absorber encore tout frottement avec la botte. C'est bas là sont juste génial et!!! Et... Bon OK je l'ai encore jamais essayé alors je sais pas ce que ça vaux, mais tous les bas Farm To Feet sont fabriqué aux États-Unis et sont garantie à vie! Oui, À vie! Le seul bémol c'est qu'ils sont pas faciles à trouver partout autour du globe.

Alors une autre compagnie que j'ai vraiment beaucoup c'est Smartwool.

Mes deux modèles favoris c'est ceux-là. Le petit léger pour mes souliers, et que j'utilise aussi pour le vélo. Et le plus gros que j'utilise pour mes bottes. Et vraiment ces deux paires de bas là, ils ont quelque chose d'exceptionnel... Je n’ai jamais transpiré là dedans. Mais juste jamais. Je ne peux pas en dire autant avec Farm to feet. Niveau transpiration c'est presque aussi bon, mais je peux pas dire que je n’ai jamais transpiré dans des farm to feet alors qu'avec smartwool, c'est le cas.

Ce qu'ils ont de particulier ces deux compagnies c'est qu'à ma connaissance, absolument tout leur bas son fabriqué en laine de Merino. Et la laine de Merino c'est vraiment merveilleux. Et quand je dis Merino, c'est une sorte de mouton. Ce n’est pas compliqué, tous mes bas sont en laine de Merino. Parce que c'est d'abord vraiment doux et confortable. Étrangement, ça... Comment dire. Ça garde au chaud quand y fait froid, mais ça respire aussi super bien, alors tes pieds ne seront jamais trop au chaud non plus. Ça n’accumule pas les mauvaises odeurs... Bref... Je vois que des avantages à la laine de mérinos... À part peut-être le prix, mais... Bon OK c'est peut-être parce que j'ai une panoplie de bas, mais ça fait 6 ans que je porte des bas en mérinos et je commence à peine à devoir les remplacer alors ça dure aussi très longtemps. Et tu le sais... Je suis quand même plutôt actif.

Bref... Mets des bons bas dans tes bons souliers.

Le contraire serait comme acheté un Audi Q7 pour être certain de pas resté pris dans la neige l'hiver, mais de le chaussé avec des pneus 4 saisons chinois.

Oh! Parlant d'adhérence.

On a vu des souliers à crampons plus tôt, mais on à pas vu de botte à crampons. Personnellement ce que je traine dans mon sac en hiver... Quand j'y pense, c'est ça. Ça ne coute pas grand-chose et c'est très efficace. Et ça, tu gardes ça dans ton sac et tu le sors au besoin. Je vois beaucoup de gens qui les gardent dans leur pied en tout temps sur des sentiers en hiver. Je trouve que ça ne sert à rien. Comme des raquettes en passant... Met pas de raquette pour marcher dans des sentiers taper, ça ne sert à rien c'est fait pour marcher dans la poudreuse... C'est fait pour ouvrir des sentiers. Mais bon, revenons en au crampon, si tu les mets en sentier de neige, en plus de marcher moins bien tu les uses plus rapidement. Tu mets ça vraiment quand tu arrives dans un secteur ou il y a de la glace en évidence. Parce que si tu les gardes pour juste marcher dans la neige, en plus de servir à rien, ils vont accumulé de la neige et en final ça va moins bien travailler que ta semelle de botte. Dans mon cas je les mets à peu près juste quand j'arrive quelque part où le niveau de complexité de la montée ou de la descente est relativement augmenté à cause de la glace. De toute façon, c'est plutôt rare que tu te fasses mal en tombant l'hiver parce que tu tombes dans la neige... Et la neige... Ça amortit. L'hiver c'est vraiment ma saison favorite pour aller faire de la montagne. Je m'amuse toujours à redescendre en courant. Le sol est plus plat, et quand je me plante c'est juste drôle. Mais bon ça c'est une autre sujet.

Une autre chose que je vois parfois sur les sentiers c'est ça. (Les gros crampons) Et ça... À moins que tu t'en ailles faire quelque chose de vraiment technique comme... De l'alpinisme ou de l'escalade de glace... Ça ne sert à rien. Ça fait juste marcher moins bien, parce qu’il va falloir que tu t'écartes un peu plus les pieds parce qu’à chaque pas tu risques d'accrocher tes bottes ou tes pantalons de neige et les déchirer. Ah oui c'est certain que tu ne glisseras pas, mais... avec ça aussi alors, n’achète pas ça.

En fait surtout pas ce modèle-là. Ce n’est pas qu'ils sont mauvais, mais il ne serve à rien en fait parce que ceux-là sont faits pour s'attacher sur une botte souple comme celle-là alors que les vrais crampons d'alpinisme sont faits pour se clipper sur une botte rigide comme celle-là. Un peu dans le même principe qu'une botte de ski dans un ski. Mais pour vrai les petits crampons tu vas rester surpris à quel point ça fonctionne bien... Si tu vas faire de la randonnée.

Mais là je m’égare.

On parlait de l’achat de ces fameux souliers. Alors comme je disais, quand tu vas les essayer en magasin, apporte-toi toujours une ou deux paires de bas pour vraiment les tester avec les bas que tu vas porter au moment que tu vas les utiliser. L’épaisseur de tes bas peut tout changer à ton soulier et ta botte.

Autre chose que tu dois vérifier, c’est qu’il reste in peu de place à tes orteils au fond du soulier. Si tes orteils sont trop collés au fond, ils vont continuellement aller cogner et ça ne sera pas agréable. Tu peux regarder en appuyant sur le devant du soulier. Si le devant de ton soulier est trop rigide, tu peux aussi faire glisser ton pied complètement à l’avant et regardes si t’es capable de rentrer ton index relativement facilement derrière ton talon.

Un autre test que tu peux faire avec ton soulier avant de l’acheter, c’est de cogner le devant de ton soulier par terre. Si tu ressens l’impact sur ton gros orteil, change de modèle ou prends une taille plus grande.

Enfin, je te donne ces conseils-là parce que j’ai appris avec le temps. Mais on est tous différant et on a tous pas les mêmes pieds alors trouver le soulier qui te convient, ça se fait pas toujours du premier coup. Ça vient avec un peu d’expérience. C’est entre autres pour ça que je mets pratiquement toujours des souliers Salomon. Je sais qu’à l’intérieur ils sont pratiquement tous pareil et qu’ils me font comme un gant.

Et comme je disais, c’est possible que tu aies besoin de plus d’une paire de soulier ou de botte. Par exemple, si tu pars sur une grande aventure de plusieurs semaines, tu vas probablement être chargé un peu et je te recommande vivement une bonne paire de bottes pour réduire l’épuisement. Mais apporte toi aussi une paire de souliers légers. Tu vas en avoir besoin parfois pour laisser tes bottes sécher, ou juste pour aller faire un petit tour en ville et laisser tes pieds respirer.

Quand tu vas essayer tes souliers, prends bien le temps de les essayer dans le magasin. Fait le tour du commerce avec quelquefois s’il le faut, si c’est possible monte des escaliers pour vraiment bien les tester. Si tu rescend des fortement c’est certain que ça va te causer problème à long terme. Trouve-toi quelque chose d’autre ou essaie avec un autre bas.


Bon, enfin, si tu développes des douleurs en les utilisant, c’est peut-être que… Et là attention je suis vraiment pas un spécialiste du pied. Mais il y a trois types de foulé.

La foulée c’est l’inclinaison de ton pied lorsqu’il touche le sol. Environ 50% de la population à une foulée bien centrée, que l’on appelle aussi la foulée universelle. Un autre 40% ont une foulée pronatrice, c’est-à-dire que les deux pieds sont inclinés vers l’intérieur. Et enfin, le dernier 10% est la foulée supinatrice, qui est une inclinaison vers l’extérieur. Avoir une foulée supinatrice n’est pas un problème en soi, mais si c’est ton cas, tu comprendras que comme tu ne représentes que 10% de la population, eh bien les manufacturiers de chaussure ne sont pas très portés à développé des produits pour toi. C’est plus payant de concevoir des produits pour les 90 autres. Mais oui il y a des souliers pour les supinateurs.

Un moyen facile de voir si tu l’es c’est de regarder tes plus vieux souliers et de voir si un des côtés est plus usé que l’autre. Alors comme je te l’ai dit, je ne suis pas un spécialiste en pied alors si tu te rends compte que tu développes des problèmes ou des douleurs en exercice, va voir un podologue, peut-être que tu as besoin d’une simple orthèse pour réorienté ton pied dans ton soulier.

Enfin voilà je crois qu’on a pas mal fait le tour du sujet.

J'espère que ma vidéo va t'aider dans ton choix de soulier ou de botte. Si t'as des questions, n’hésite pas à m'écrire dans les commentaires en dessous de la vidéo. Je commence à en recevoir un peu trop pour avoir le temps de répondre à tout le monde, mais je les lis absolument tous et je réponds quand même à la majorité. Et si je trouve ta question très pertinente, je vais peut-être même te faire une réponse en vidéo, comme je l'ai déjà fait plusieurs fois par le passé.

Si tu as aimé le format de cette vidéo et que tu souhaites aussi t'acheter un vélo, un sac à dos, ou une caméra, j'ai fait des vidéos semblables qui couvrent tous ces sujets, je vais te laisser les liens dans la description.

Enfin si t'as aimé la vidéo je t'invite à me mettre un pouce en l'air, et oublis pas de t'abonner à ma chaîne si ce n’est pas déjà fait. Tu peux aussi partager ma vidéo à quelqu'un que tu crois que ça pourrait aider.

Enfin, fais attention à toi, et amuse-toi bien en nature!

Salut!


Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2020 par Pascal Marquis